Finish: j'ai atteint mon objectif,25 ans et bac +5!

Posté le 27 septembre, 2008 dans Chroniques des Playmobils par Playmobil J

J’en aurai chié (je suis sur mon blog et je parle comme je veux 🙂 ) mais j’y suis arrivé!

Comme vous l’avez vu, mon dernier billet n’était pas des plus optimiste… et pour cause, le mémoire est vraiment une torture, une corvée! et maintenant je n’hésite pas à dire franchement ce que j’en pense et gare au prochain qui me fait l’apologie du mémoire comme travail de réflexion et de contribution à la recherche, il verra tout le bien que j’en pense.

Alors, que s’est il passé après mon dernier billet? Ben j’ai cru que j’allais bien déprimer et que j’avais envie de tout abandonner! La première semaine étaient horrible, suite à lundi où la personne qui était venu m’aider à rédiger est repartie plus vite que prévu, ben j’ai repris mes documents et bouquins et j’ai passé la semaine à potasser… J’ai passé quelque jours chez mon ancien AVS  (celui du lycée, pas l’autre) qui était devenu mon ami et s’est occupé de l’entretien de votre Playmobil (papier journal, gamelle, etc) sans compter le soutien moral dont j’avais besoin: tout seul dans une chambre d’étudiant à bosser sur un mémoire quand il fait chaud…

Première semaine horrible. Sans compter les douches froides pendant 2 semaines (Merci l’info du CROUS…) c’était top. La deuxième semaine semaine, je suis allé à Béthunes voir mon autre compagnon Playmobil: départ 8h et quelque de la gare de Lille, donc lever à 6h15-30 tout ça pour un mémoire. Pour arriver à destination, ben vous prenez le TER puis le bus, merci les travaux… Arrivé à 10h à Béthunes, j’ai passé la journée à bosser sur mon foutu mémoire avec Peter… Imaginez la difficulté de la tâche: comme suis pas foutu de coucher mes idées sur papier, je dois en quelque sorte passé par un interprète or que ce soit Peter, mon frère,ou ma mère personne ne connaissait mon sujet. Peter a réussi à me broder en tout une quinzaine de pages qui me servaient de base de travail. C’est son travail qui m’a rassuré et j’ai donc pris la décision de rejoindre ma famille pour fêter mes 25 ans. Pour pouvoir être rassuré, j’avais acheté en commande express un EEE PC 1000H, une clé TNT, et une souri Bluetooth. Ah, au fait, devinez ce qui m’est arrivé au retour de chez Peter? Ben j’ai encore paumé mon billet TER, donc quand le contrôleur est passé, ben j’ai cherché mon billet, il m’a dit qu’il repasserait, et c’est ce qu’il a fait pour finalement dire de laisser tomber.

Jeudi j’ai pris seule le tgv Lille-Perpigan avec mon sac à dos et à tit sac en bandouillère et j’ai réussi par le bus et le métro à arriver à la gare de Lille, j’ai demandé à un agent SNCF de composter mon billet et tout ça pour un TGV de 20min de retard… mais il a réussi à arriver à Perpignan à l’heure prévu. J’ai passé une nuit au camping, et franchement ça me conforte dans l’idée qu’un Playmobil en camping c’est pas top…

Le lendemain, direction le golfe de st-tropez chez des amis à mes parents, niveau confort c’était autre chose… 🙂 j’ai pu faire de la bouée tracté par bateau, ça décoiffe et mon statut de playmobil a évité que je me retrouve à la flotte 🙂 J’ai aussi vu la patrouille de France, la patrouille Bretling à St-Tropez. C’était sympa tout comme les balades en bateau, d’ailleurs si je dois investir de choissirai une tite maison à Port-Grimaud 🙂 Mes 25 ans passés, suis reparti du dimanche soir en voiture avec mon frère et on a frolé l’incident: à 1h du mat passé, on a touché la glissière de sécurité pendant 5 max pour cause de coup de fatigue… ça a laissé des traces sur la voiture et dans les esprits… tout ça pour un mémoire (je devais rendre ma seconde partie et la troisième sous partie pour le 21). La semaine c’est donc mon frère qui m’a aidé à rédiger. Entre le 21 et le 28 je continuai mon mémoire, puis le 29, coup de tonnerre, alors que mes tutrices étaient contentes de l’avancement de mon mémoire, je reçois un mail disant que mon mémoire ne pouvait être validé, qu’on n’y voyait pas ma réflexion. Un mois de travail envolé, j’allais abandonné. Avec ma mère, on a passé le weekend à tout revoir, puis tout les soirs. C’était une tâche vraiment fatiguante pour nous deux, moi pour me concentrer et ma mère, ben après sa journée de travail on s’y remettait. Je devais rendre mon mémoire pour le 5 septembre et passé une soutenance le 10…

J’ai demandé un délai supplémentaire de 10 jours à la fac, pour finir mon mémoire: je n’ai jamais eu de confirmation, alors j’ai pris ces 10 jours. La communication avec la fac n’est pas excellente pendant les vacances… Comme j’étais zombifié, je n’osais contacter mes tutrices de stage (souvenez l’appel téléphonique pour mon stage…) et c’est finalement ma mère qui a téléphoné à ma tutrice, et ça s’est bien passé. Elle a proposé qu’on se rencontre les deux matinées suivantes pour retravailler mon mémoire. Franchement je pense pas que beaucoup de tuteur/tutrice pro m’aurait proposé une telle aide. Résultat: après j’ai mis une semaine pour faire une intro et une conclusion, tellement ça me gonflait! J’ai rendu mon mémoire le 12 septembre. Après, j’ai eu une semaine pour préprarer ma soutenance: j’ai fais mon powerpoint dimanche dernier et j’ai passé ma soutenance ce jeudi 25 septembre à 14h30: j’ai pas vu mes 20 min passé, donc les 5 dernières j’ai dû speeder! Après vient le temps des questions et des critiques: on ne voyait pas ma problématique, y’avait des différences de registre de langage, des fautes, et la mise en forme des citations n’était pas respecté, et la meilleure: la bibliographie n’était pas classé par ordre alphabétique… (en sachant que j’ai écrite vers 22h avec ma mère, j’ai pas gaffe à ces détails……). Sans compter que mon mémoire est confidentiel…

Pour le site web, ben c’est tomber à l’eau. On m’a proposé de laisser tomber, j’ai accepté. Pour le projet d’année, j’en sais rien.

Toujours est il que j’ai mon année. 9 ans d’intégration en milieu ordinaire, 9 d’efforts pour arriver à l’objectif (déterminé par un article sur les web-documentalistes, ça date) . Loin d’être facile: 1ère année de Seconde sans AVS, et à partir de ma seconde année de fac, plus d’AVS. Je dois ma réussite à mon travail bien sûr et aux choix que j’ai fais mais également à toutes ces rencontres,profs,camarade,amis, tous ceux qui ont compris mes difficultés et m’ont aidé à les surmonter. Donc merci à eux.

Et maintenant? Ben pour ce blog, je pense qu’il va continué encore un an, faut que j’en discute avec Peter, déjà pour renouveler les frais de blog (135€ environs) et j’ai demandé à Docslumpy de nous faire un template perso, histoire de mieux différencier notre blog… 😉

Pour ma part, je me suis inscrit en Master IDEMM, oui je sais suis un fou, pour acquérir des compétences complémentaires à celles que j’ai cette année mais surtout par nécessité, avec un mémoire et une soutenance en septembre, pas le temps de trouver un apparte et donc si je n’étais plus étudiant, je perdai mes allocs et mon logement.

Cette année, je relance la procédure du permis, j’essaye de trouver un apparte, peut-être faire de l’aikkido (on verra) en tout cas la fac n’est plus ma priorité 😉

« À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire »  Vu les obtacles, pour un Playmobil chaque victoire est glorieuse… 🙂

La journée internationale des Playmobils est passée…

C’était ce lundi 3 décembre….

Je pensais relayer l’info dans les temps mais comme le blog de Monique est en hibernation forcé d’après Ayméric Jacquet, j’ai oublié et avec ce blog, les cours et les nombreux dossiers à faire, ben j’ai zappé…

C’est en lisant le blog de Delphine Dumont que je me suis rappelé cette journée internationale des handicapés (ah, on me souffle que l’ONU parle de la journée internationale des personnes handicapées) dont l’objectif est de renforcer l’intégration des personnes handicapées dans la société. Je reste sceptique sur l’utilité du telle journée quand je repense à l’année européenne du handicap… d’autant que cette journée est mal placée comme le rappelle Delphine (voir également mon billet sur les étudiants handicapés où j’essaye de comprendre si les dates de tels évènements sont choisies en toutes innocence).

Pourtant j’ai célébré cette journée à ma manière…. Vous vous souvenez de mon billet où j’évoquais la visite médicale annuelle que l’étudiant Playmobil doit passer pour obtenir ses Privilèges, et qui m’a valu un quote de Franck Paul?

Hé bien cette année j’ai voulu faire une petite expérience (cela permet de voir aussi comment la société arrive à vous remettre dans le droit chemin ou quel mécanisme se met en route lorsque l’on modifie sa trajectoire, ses habitudes): je n’avais pas pris de rendez-vous pour cette fameuse visite routinière pour voir si la cinquième année il me fallait encore un papier pour obtenir tiers-temps et co….

Vendredi, je reçois un mail de mon ufr pour m’alerter que je ne figurais pas dans la liste des étudiants « en situation de handicap »…et là, je me dis: ma mère avait raison, il fallait passer la visite…

C’est donc ce lundi, journée internationale des Playmobils, que j’ai passé ma visite médicale et que j’ai obtenu mon attestation « Playmobil Authentic: season 07-08 » qui donne droit à un tiers-temps (écrit et orale), un(e) secrétaire,et le droit d’utiliser un pc portable (utile pour les exams d’informatique: vous imaginez dicter des algorithmes et des nombres binaires?).

Bref, un peu de sérieux, cette journée est surtout l’occasion de recueillir vos témoignages de Playmobil Estropié concernant l’accessibilité du Web, les gens sont demandeurs alors profitez-en: ça les aides et ça vous sera bénéfique du façon ou d’autre.

Le plus simple reste Web Pour tous , mais il y a aussi Alsacréations et son forum, ainsi que celui du webmaster-hub.

Je rappelle qu’il n’y a aucune fête des handicapés….
Vous êtes prévenus 🙂

Jérôme

Edit: Balise nous apprend sur le blog de Delphine que Culture Pub a consacré, dans son édition du 3 décembre, sa Chronique de rue intitulé « nous sommes tous handicapés » dont je vous conseille la dernière pub ainsi que la dernière de la rubrique Actu qui est une pub suisse.  Ces deux pubs pourraient illustrer ce blog : être Playmobil n’est pas un gage de sainteté d’office…. nous revendiquons le  droit d’être méchant 🙂