Un Playmobil aux Inrocks de Lille

Posté le 2 décembre, 2007 dans Musique par Playmobil Zombie

Editors, concert du 10 novembre à Lille

Hé oui, le 10 novembre je suis allé aux Inrocks de Lille

Je suis donc allé au second concert de ma vie (oui bon… mon premier concert c’était en 2003 au Zénith de Lille pour aller voir Coldplay) à l’Aéronef. Les deux têtes d’affiche étaient Yelle (vendredi 9) et Editors . Yelle vous devez connaître, ses deux clips sont passés à la télé: Je veux te voir (pour les connaisseurs, ce titre s’adresse à Cuizinier (groupe TTC) ) et A cause des garçons , du groupe éponyme À cause des garçons, dont l’un des compositeurs est Alain Chamfort…
Enfin tout ça pour dire que je ne l’ai pas vu…

Non, moi je suis allé à la deuxième soirée, le samedi 10 à 19h30. J’ai découvert au hasard que les Editors venaient à Lille en allant sur leur site web. Et je me suis que ça pourrait être sympa d’y aller… Bien sûr, j’ai demandé à mes frères s’ils voulaient m’accompagner… « Nan, c’est trop mou.. » « Nan c’est toujours la même chose », « euh c’est connu? ça passe à la radio? »… le pire c’est que j’étais à leur payer la place… en même temps mon coté « économe » a fait que je n’ai pris qu’une place pour le samedi 10, que j’ai acheté en ligne, tel un geek Playmobil…

J’arrive donc à l’Aéronef vers 19h et quelque, j’entre et je fais la queue… 10min ou 15 min plus tard, j’arrive devant celui qui valide votre billet, je lui tend le mienne: « Votre billet a t-il été scanné? » « Ben…non » « Ok, attendez, retournez à l’accueil »… Vu la file, dans ces moments là le Playmobil doit prendre des initiatives. Je retourne donc à l’accueil et demande à un vigile de m’aider à « composter » mon billet. Dans ces cas-là, je confie mon porte-feuille à celui qui « doit » m’aider (il faut savoir que certains pensent que mon portefeuille doit renfermer des germes bactériologiques: Une fois une jeune femme vendait des cartes postales pour une asso sur la Grand-Place, je lui tendit mon portefeuille et là elle semblait gênée et refusa. Deux hypothèses: Soit elle m’a pris pour un neuneu; soit elle s’est dit que vu mon état, si elle touchait mon portefeuille elle serait contaminé et me ressemblerait)… Donc le vigile fit validé ma place par une de celle qui scanne les billet… puis je refais la file. Petite parenthèse: Il faudra qu’on m’explique quel est l’intérêt d’acheter une place en ligne si on a aucun avantage par rapport à un achat normal? J’ai beau être une buse en maths, je pense tout de même que proposer un service d’achat en ligne va au-delà de l’acte: vu les avantages, je crois que l’utilisateur est en droit d’attendre certains privilèges comme une file réservée, par exemple? Pour le cinéma c’est pareil: après avoir imprimer votre pseudo place, vous devez l’échanger contre une vraie place au guichet. Franchement, quel est l’intérêt?

Enfin, je réussi à rentré et là je ne vois aucune places assises. Je demande tout de même à un vigile qui surveillait les techniciens si il n’y avait vraiment pas de places assises et la réponse fut sans appel: Non… Bon… après avoir tenté de m’appuyer contre un pylône, je me suis dis: Quitte (pas la voiture dans K2000) à rester debout, autant se rapprocher de la scène…

Le concert débuta à l’heure,il y avait tout d’abord Elvis Perkins , rock-folk … Bah, c’était sympa, trompette, guitare, contrebasse, une bonne entrée en matière
Ensuite Los Campesinos, groupe pop/rock/punk… de Cardiff. Très dynamique avec du synthé son 16 bits que j’adore, violon… et la bassiste était très jolie, ce que ne gâche en rien le concert. Bonne découverte, bien péchu. Comme ça devenait long, j’avais repéré que devant la scène il y avait quelques places assises, juste devant la scène: à force de les fixer avec envie, j’ai fini par croire qu’elle me disait: « Viens t’asseoir sur nous, allez viens au lieu de rester comme un con debout à penser comment faire pour ne pas fatiguer tes jambes… » sauf que le gardien de ce petit paradis (je vous jure que j’ai fais une fixette sur ces places) a été aussi direct que le premier: « Non, c’est réservé aux photographes… » Effectivement, le troupeau de photographes avait accès à cette zone contrôlée 2 fois 5-10 minutes à pour chaque artiste. J’ai même un photographe Playmobil en fauteuil roulant: il devait se transférer pour accéder à cette zone sur une place assise car son fauteuil ne passait pas…

Ensuite, le concert se poursuit avec The Noisettes, soul rock jazzy envoutant saupoudré de rock. La diva était à l’aise sur scène et a réussi à maintenir l’ambiance dynamique instaurée par Los Campesinos.

Et enfin, le meilleur: (The) Editors!

Groupe de rock-pop alternative, les Editors sont à leur deuxième album An End Has An Start. Abum peut-être plus moins sombre que le premier mais avec des mélodies toujours aussi entrainantes, évoquant l’espoir que la fin est un commencent? Groupe très pro ayant des petits cotés à la Coldplay (Tom Smith tout comme Chris Martin joue également du piano en plus d’être le chanteur). Mélangeant des titres de leur premier opus, The Black Room, comme Munich, Blood et Bullets avec les récents Smokers Outside The Hospital Doors, The Weight of the World, Escape the Next

editors best of
free music

Ma playlist Deezer valide xhtml par embed2object mais les solutions d’1loup sont aussi valables : Deezer et Youtube/Daylimotion

Même si un Playmobil ne danse pas (ben que certains plaisantins m’imagine danser la tecktonik)

Bien que j’ai dû faire le flamant rose durant 3h (j’avais envoyé un mail la veille mais je n’ai jamais eu de réponse), j’ai apprécié ce concert. 🙂

Jérôme

PS: Désolé pour ne pas pouvoir proposer de contenu supplémentaire, mais en tant que Playmobil je suis pas foutu de manipuler un appareil photo et j’ai voulu utiliser mon lecteur mp3 pour enregistrer un bout du concert mais l’enregistrement s’arrêtait au bout de 2 minutes…. la semaine dernière, mon frère m’a rappelé que j’avais un vrai dictaphone….. snif