Handicap et emploi : point de vue d'un Playmobil

Posté le 20 mars, 2008 dans Accessibilité in the real life,Chroniques des Playmobils par Playmobil Zombie

Eric Delcroix m’a transmis vendredi un lien vers le blog du modérateur de RégionsJobs sur la semaine spéciale Handicap qui avait lieu la semaine dernière (oui je sais j’ai de l’avance). Véronique a proposé aux bloggueurs de faire un billet sur la question. Et ça tombe bien car je suis un Playmobil en recherche de stage. Petit topo: infirme moteur cérébral, frappe lente, difficulté d’élocution, sans permis.

Mais d’abord les chiffres:

chiffres emploi et handicap

Outre le taux d’emploi et le taux de chômage des travailleurs handicapés, deux chiffres m’interesse: 48% des demandeurs d’emploi handicapés ont un niveau BEP ou CAP et 19% ont un niveau égal ou supérieur au Bac. ça me rappelle une discussion houleuse sur la Planète Orange autour des diplômes. Sur ce billet, j’essayais de montrer qu’un diplôme c’est aussi un niveau de qualification et par conséquence un niveau de rénumération. Le but n’étant pas de dénigrer tel ou tel diplômes/filières mais de comprendre pourquoi ces chiffres. Pour moi, ça reflète simplement les politiques de gestion et de scolarisation des jeunes Playmobils. Pas d’intégration: envois majoritaires dans des établissements spécialisés. Conséquences malheureuses: un niveau différent (je le sais car j’ai connu les deux univers) avec des lacunes? par rapport au système scolaire traditionnel, une offre de formation limité par les parcours de l’établissement (3 BEP, 2-3 BAC) mais surtout une formation/filière calibré sur le handicap-type : un malvoyant a formation d’accordeur de piano, un autre de handicap ira en BEP Secrétariat,etc, et enfin un conseil orientation qui est loin d’être spécialisé (je me rappelle encore ma question « qu’est ce que je peux faire comme métier? » et on m’avait répondu : »ah mais y’a plein de métiers que tu peux faire… » j’ai jamais eu d’exemple précis. J’ai découvert le métier de « cyber-documentaliste » dans Web Magazine, c’est pour dire! Alors bien sûr l’orientation est complexe pour tout le monde mais les Playmobils ont besoin plus que les autres de réponses adaptées car l’handicap limite certains désirs.

Malheureusement, l’intégration totale des Playmobils en milieu scolaire n’est pas envisageable pour tous. Rien qu’avec l’accompagnement de ceux-çi est loin d’être parfait : voir le problème des AVS. Les AVS sont indispensables pour certaines personnes, et pour d’autres elles favorisent l’intégration de l’élève Playmobil au sein d’un environnement ordinaire sans pour autant « coller » l’élève et en lui laissant une marge de liberté. Un AVS doit être formé et un contrat moral entre lui et l’élève doit clarifier son rôle.

Concernant l’emploi proprement dit, j’ai déposé mon Cv sur quelque sites spécialisés:

THconseil : site localisé dans le nord, à tourcoing je crois. Cabinet de recrutement spécialisé dans le recrutement de travailleur handicapé. J’ai aimé leur réactivité: j’ai envoyé mon mail par cv et ils m’ont appelé pour me demander des précisions sur ce que je recherchais.
Handicap Emploi : Site d’origine canadienne, l’ouverture aux pays francophones est récente. Rien à signaler, j’ai déposé mon CV.
Hanploi : rubriques un peu flou. Mon CV a été retiré après un appel téléphonique car je n’ai pas (encore) la reconnaissance de travailleur handicapé: merci la MDPH , pour un dossier datant d’avril 2007 je pourrai avoir ma reconnaissance en aout 2008, à la fin de mon stage.
Handi-cv : site lié à Cap Emploi, l’organisme chargé de vous aider dans la recherche d’emploi une fois que vous avez été reconnu comme travailleur handicapé.Mais vous pouvez toujours vous inscrire. Procédure de création de CV assez complète. Edit: en fait j’ai connu ce site il y a quelques années suite à une affiche pour cap emploi, alors je ne sais plus si j’ai confondu l’url ou pas. Voici le commentaire de Phillippe Manaël:

Une précision s’impose au sujet du site Handi-cv.com, dont je suis le créateur et l’administrateur.

Je constate souvent que les personnes attachent le site à Cap Emploi, eh non ! Je n’ai rien à voir avec eux, il s’agit davantage d’une initiative personnelle, car moi-même reconnu travailleur handicapé. Pourquoi cette méprise ? Je l’ignore. En tout cas, le site appartient à la société Handi-cv dont je suis le gérant. Oui, c’est beaucoup pour une seule personne ! Je n’ai aucun salarié faute de moyens financiers suffisants.

Je suis aussi présent sur facebook,viadeo, et linkedin mais ce dernier est en anglais et l’interface est bof. J’ai également testé un bon site pour mettre en ligne mon CV : mon-cv.com . Ce service est très simple: vous vous inscrivez, vous uploadez votre CV, et le site va récupéer le contenu pour le mettre en forme. Ensuite vous pouvez modifier,ajouter,suprrimer des données.

Malgrès mon handicap, je suis étudiant en seconde année de Master PRISME, formation orienté veille. J’ai envoyé 3 candidatures spontanées (dont 4 messages à une société) et répondu à deux offres de stage. Sur mon CV, à « divers » j’ai mis « reconnaissance travailleur handicapé en cours » car après tout c’est les compétences qui comptent,non?. J’ai reçu une réponse négative à une de mes candidatures spontanées et une positive à une offre de stage. Et c’est là qu’on voit la limite du Web et des réseaux sociaux. J’avais envoyé mon CV un dimanche à 1h du mat et la société m’a appelé le lendemain vers 11h30. Je venais de me réveiller y’avait pas longtemps et j’étais surpris de la rapidité de contact, et lorsque un inconnu appelle, j’essaye d’articuler pour bien me faire comprendre, ça demande effort et concentration, mais en véritable c’est pire: je laisse des gros blancs et je bafouille. On me proposait un entretien le lendemain et j’ai répondu « non » sans penser à expliquer que j’avais un dossier à présenter et que je pouvais être disponible pour une autre date. ça c’est terminé par « on vous rappellera pour une date ultérieure ». Et ensuite j’ai senti que j’avais raté une opportunité. Et j’ai repensé à la fois où, j’étais en Première, et je suis allé à l’hotel de Police pour savoir comment devient on enquêteur en criminalité informatique: on m’a expliqué qu’il fallait d’abord être policier de base et ensuite demander une mutation dans le service souhaité… et on a terminé en me disant « il faut savoir porter l’uniforme ». C’était violent car je pensais que comme y’avais des personnes de couleur, des femmes dans la police moi aussi je pouvais tenter ma chance… J’étais naïf. Pour revenir à l’entretien téléphonique, j’ai tout de suite penser à de la discrimination, pensée facilité par le fait que je sois conscient de mon handicap, puis j’ai réfléchis et attendu un éventuel rappel. Comme je ne suis pas bête et que je n’hésite à me remettre en questiion, j’ai essayé de me mettre à la place de mon interlocutrice. Ainsi j’ai renvoyé un mail du vendredis en m’excusant et en expliquant mon handicap. On m’a répondu qu’il comprenait mon mail mais que l’offre était déjà prise mais que néanmoins ils pouvaient envisager une solution.

Finalement, la LRU a été décrié comme faisant entrer les entreprises dans les universités, mais serait ce vraiment un mal? Ce jeudi 20 mars à Lille a lieu le salon handimanagement:.

Handimanagement est un programme éducatif proposé aux Grandes Ecoles et universités pour sensibiliser les étudiants, en tant que futurs managers ou acteurs d’entreprises, à l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Dans chacune des 30 écoles participantes, une équipe de 10 étudiants volontaires, structurés en association, formés en profondeur en début de projet, relèvent le défi de sensibiliser leurs camarades et l’ensemble du coprs professoral à la question de l’insertion professionnelle des personnes handicapées.

L’objectif est clairement défini : sensibiliser les entreprisses et administrations à ce qu’est vraiment un travailleur handicapé : non pas en affirmant qu’il a le poil soyeux et qu’il mettra de l’ambiance dans votre bureau tel une plante verte, ou qu’il est aussi loyal et travailleur que Tobi le chien, mais en expliquant clairement les types de handicap que l’employeur est amené à rencontrer, les aménagements éventuels à réaliser, et les capacités de la personne: ce qu’elle peut faire et ce qu’elle ne pourra pas effectuer. Parler de productivité est difficile, pourtant un ami qui est IMC s’est vu refusé l’entrée dans un CAT car pas assez rapide donc peu productive. Il en va de même pour la rentabilité sauf qu’il y a un paradoxe : les entreprises qui n’emploient pas ou pas assez de personnes handicapées payent une amende à l’AGEFIPH qui à son tour finance des adaptations et des aménagements de poste, or si les entreprises embauchent plus de travailleurs handicapés, il y aura moins d’amendes, donc moins d’argent pour financer des adaptations…

Pour terminer, et pour revenir à la présence des entreprises dans les facs, pourquoi ne pas créer des pôles de formations adaptés et adaptables à l’image des pôles de compétivité ou technopoles sur des secteurs porteurs et qui permettrai une bonne qualifications des personnes handicapées: je pense aux métiers du Web et au secteur des Sciences de l’Information et de la Communication par exemple. Une sorte de CLIS (classe d’intégration scolaire) pour des BTS,DUT, Licence car l’emploi des personnes handicapées est lié à leur formation et à leur intégration.

l'arnaque des Playmobils

Posté le 28 février, 2008 dans Accessibilité in the real life par Playmobil Zombie

Lorsqu’on est Playmobil, le cout de la vie est plus important: non seulement nous devons payer l’erreur de certains mais en plus nous devons payer notre handicap en termes de personnels mais c’est surtout le matériel et les adaptations qui coûtent cher!

Un logiciel d’agrandissement d’écran comme Zoomtext que Peter utilise pour pouvoir bosser sur son Pc vaut entre 500 et 600 €.
Mon clavier à grandes touches vaut 2944 €. Dans ces cas là on peut bien sûr demander un dossier de financement pour ce type de matériels.

Mais qu’en est il des petites adaptations que le Playmobil utilise dans la vie de tous les jours?

Allez au hasard, un porte-clés avec un manche:

porte-clés pour Playmobils

Ce porte-clé a été réalisé il y a 5 ans par mon ergo. Comme j’ai des problèmes de préhension, ce porte-clé en forme de manche me permet d’ouvrir et de fermer une porte à clé plus rapidement. Bon comme y’a du jeu j’ai déjà pété 2-3 clefs à l’intérieur de la serrure, à ce moment là je demandai au voisin de retirer le bout de clef resté dans la serrure et de remettre un double de clef que j’ai toujours sur moi, sur mon porte-clef.

Oui mais voilà mon porte-clés se désintègre et je dois en racheter un nouveau.
J’ai trouvé un modèle de remplacement:

porte-clés poignent

Et trois boutiques (en ligne):

Boutique S: 8,80 € (dont TVA 1,44 €) + 7,95 € de fdp = 16,75 € ttc

Boutique SB: 10 € (dont TVA 1,64 €) + 8,57 € de fdp = 18,57 € ttc

Boutique H3: 12.50 € (dont TVA 3.19 €) + 6.95 € de fdp = 19.45 € ttc

Alors bon, je veux bien que le marché des Playmobils et des personnes âgées soit un marché de niches, qu’il y a des couts d’innovation, mais tout de même! Là par exemple je suis sûr qu’un porte-clés Mickey ou celui d’une grosse berline me couterai moins cher (le porte-clef bien sûr)!

Enfin, à la différence des autres, les Playmobils auront beau se plaindre, ils seront tout de même obligé d’acheter ce produit car ils en ont besoin.

EDITdu 2 avril: bon ben voilà, nécessité faisant (ou poule au pot) je viens d’acheter ce tourne-clé à 11.50 € (6.40€ et 5.10€ de fdp) chez savoystore.

L'autonomie des Playmobil en danger?!

Posté le 7 janvier, 2008 dans Accessibilité in the real life par Playmobil Zombie

Lu sur la Planète Orange:

S.O.S. HANDICAPES EN DANGER

AIDEZ-NOUS À MÉDIATISER CE SCANDALE

SIGNEZ ET FAITES CIRCULER CETTE PÉTITION. MERCI.

S.O.S. HANDICAPÉS EN DANGER ! S.O.S. HANDICAPÉS EN DANGER !

PETITION :

CONTRE LA SUPPRESSION DES SUBVENTIONS DU SERVICE AUXILIAIRES DE VIE DE L’A.I.P.S.H. DE LORIENT.

Je vous invite à regarder cette petite vidéo diffusée sur AN ORIAN.TV.

LORIENT n’est pas un cas isolé, un peu partout en France, des Services Auxiliaires de Vies sont aussi concernés et commencent à se mobiliser.

À compter du 1er JANVIER 2008, sur décision de l’État, la D.D.A.S.S. supprime les subventions du Service Auxiliaires de Vie de l’A.I.P.S.H. (Association pour l’intégration des Personnes en Situation de handicap).

Le compte-à-rebours a commencé. Si, dans les Jours, les Heures qui suivent, le Président SARKOZY, son Gouvernement et les Pouvoirs Publics en général, n’ont pas rétabli la subvention nécessaire, ces 56 Personnes lourdement Handicapées (Myopates, I.M.C, Tétraplégiques, Malades de Looking Syndrom, etc…) se retrouveront S.D.F et 40 Auxiliaires de Vies Spécialisées, Diplômées d’état, iront pointer au chômage.

Nous exigeons le rétablissement immédiat de cette subvention capitale qui nous est absolument indispensable pour continuer à avoir une qualité de vie décente, de vivre le plus normalement possible comme des personnes et des Citoyens à part entière.

Après des Manifestations, des actions spectaculaires, le soutien de la Presse, des rencontres en Délégation à la sous-Préfecture de Lorient, à la D.D.A.S.S. Morbihan, au Conseil Général, à la Préfecture, les contacts permanents avec le Ministère du Travail et des Affaires Sociales, la mobilisation des Élus du Département, on nous propose 6 Mois de sursis en attendant de changer la Loi.

Ce sursis ne doit pas être un somnifère pour nous calmer et nous faire taire. Nous resterons mobilisés tant que la Loi n’aura pas changée. Des « Tables Rondes » vont se mettre en place et nous nous battrons pour en faire partie, pour ne pas laisser le monopole aux « experts » et « technocrates » de l’handicap.

LE COMBAT CONTINUE ! SIGNER LA PÉTITION C’EST DÉJÀ UN DÉBUT !

Jean-Luc HERIDEL Porte-Parole des usagers du Service Auxiliaires de Vie de l’AIPSH L’Orientis. Bd Cosmao Dumanoir. B.P. 102. 56100 LORIENT –

Pourquoi un tel billet?  Quand j’estime nécessaire de relayer une idée ou une initiative qui me touche ou auquel j’adhère et je soutiens (oui, je sais je dois relayer l’appel aux codeurs de Delphine)  ben je le fais. Ici c’est les auxiliaires de vie. Alors je sais, ça peut être difficile d’accepter d’avoir besoin d’une aide humaine: dévoilé son intimité à une étrangère, intrusion dans votre vie etc. Mais après tout ça reste un service composé d’hommes et de femmes comme vous et moi (oui bon  surtout comme vous pffff non pas les deux à la fois c »est soit l’un soit l’autre!) ce ne sont pas des robots. Cette solution vous permet de renforcer votre  intégration car vous pouvez avoir un semblant de vie normale avec un logement à vous mais ça évite surtout de devoir se résigner à passer votre vie dans un foyer. Personnellement, j’ai fais 8 ans d’internat donc j’ai un aperçu de ce que ça peut donner et j’estime être trop jeune pour être placer dans un hospice,mouroir, maison de retraite… Si la vieillesse vous fait peur, alors imaginez pour un Playmobil…. Pour ma part, j’ai déjà la vision d’une infirmière me parlant comme à un gosse et comme on ne pourra plus me comprendre on me gavera de pilules pour être tranquille….

C’est aussi un problème de lois: l’ACTP  (Aide compensatrice Tierce Personne) et la PCH (Prestation compensatrice du Handicap) oublie le  volet des aides ménagères (lessive,aspirateur,lavage), cela à faire dire à l’infirmière qui était venu identifier mes besoins que ces lois ont été créé par des hommes. 🙂

Si je me rasais tout seul, je ressemblerai au mieux à Double Face dans Batman, au  pire je me suiciderai de façon  involontaire… (oui je sais c’est drôle mais il est tard).

Alors soit vous signez la pétition, soit vous venez me raser. Si le gouvernement me fait rien, alors je vois bien des membres du gouvernement servir d’auxiliaires de vie, ça pourrait être sympa…  🙂

La journée internationale des Playmobils est passée…

C’était ce lundi 3 décembre….

Je pensais relayer l’info dans les temps mais comme le blog de Monique est en hibernation forcé d’après Ayméric Jacquet, j’ai oublié et avec ce blog, les cours et les nombreux dossiers à faire, ben j’ai zappé…

C’est en lisant le blog de Delphine Dumont que je me suis rappelé cette journée internationale des handicapés (ah, on me souffle que l’ONU parle de la journée internationale des personnes handicapées) dont l’objectif est de renforcer l’intégration des personnes handicapées dans la société. Je reste sceptique sur l’utilité du telle journée quand je repense à l’année européenne du handicap… d’autant que cette journée est mal placée comme le rappelle Delphine (voir également mon billet sur les étudiants handicapés où j’essaye de comprendre si les dates de tels évènements sont choisies en toutes innocence).

Pourtant j’ai célébré cette journée à ma manière…. Vous vous souvenez de mon billet où j’évoquais la visite médicale annuelle que l’étudiant Playmobil doit passer pour obtenir ses Privilèges, et qui m’a valu un quote de Franck Paul?

Hé bien cette année j’ai voulu faire une petite expérience (cela permet de voir aussi comment la société arrive à vous remettre dans le droit chemin ou quel mécanisme se met en route lorsque l’on modifie sa trajectoire, ses habitudes): je n’avais pas pris de rendez-vous pour cette fameuse visite routinière pour voir si la cinquième année il me fallait encore un papier pour obtenir tiers-temps et co….

Vendredi, je reçois un mail de mon ufr pour m’alerter que je ne figurais pas dans la liste des étudiants « en situation de handicap »…et là, je me dis: ma mère avait raison, il fallait passer la visite…

C’est donc ce lundi, journée internationale des Playmobils, que j’ai passé ma visite médicale et que j’ai obtenu mon attestation « Playmobil Authentic: season 07-08 » qui donne droit à un tiers-temps (écrit et orale), un(e) secrétaire,et le droit d’utiliser un pc portable (utile pour les exams d’informatique: vous imaginez dicter des algorithmes et des nombres binaires?).

Bref, un peu de sérieux, cette journée est surtout l’occasion de recueillir vos témoignages de Playmobil Estropié concernant l’accessibilité du Web, les gens sont demandeurs alors profitez-en: ça les aides et ça vous sera bénéfique du façon ou d’autre.

Le plus simple reste Web Pour tous , mais il y a aussi Alsacréations et son forum, ainsi que celui du webmaster-hub.

Je rappelle qu’il n’y a aucune fête des handicapés….
Vous êtes prévenus 🙂

Jérôme

Edit: Balise nous apprend sur le blog de Delphine que Culture Pub a consacré, dans son édition du 3 décembre, sa Chronique de rue intitulé « nous sommes tous handicapés » dont je vous conseille la dernière pub ainsi que la dernière de la rubrique Actu qui est une pub suisse.  Ces deux pubs pourraient illustrer ce blog : être Playmobil n’est pas un gage de sainteté d’office…. nous revendiquons le  droit d’être méchant 🙂

« Page précédente