affaire Bobillier: bon sens 2 – 1 connerie

Posté le 19 mars 2009 dans Accessibilité in the real life,Dans l'oeil du Playmobil par Playmogeek

Il est toujours rassurant de voir que le bon sens l’emporte sur la connerie des autres…

Ainsi hier, mardi 17 mars 2009, la Cour  d’appel de Douai a rendu son verdict dans l’affaire Bobillier, l’histoire de cette famille de Marcq en Baroeul en procédure judiciaire, entamé par leur voisin suite à l’aménagement de leur garage pour Diane, leur fille polyhandicapée.

7 ans de calvaire pour démontrer l’absurdité de la plainte de leur voisin retraité. C’est ainsi que le verdict rendu est enfin favorable aux Bobillier puisque la Cour d’appel de Douai, si elle reconnait la non conformité du permis de construire des aménagements, estime qu’il n’y a aucun préjudice pour les voisins, et condamne les plaignants à verser 4 000 € de dédommagement aux parents Bobillier. Malheureusement les Bobillier ne peuvent être complètement soulagés car leurs voisins ont encore 2 mois pour se pourvoir en cassation. Cependant il est peu probable que cela se fasse car les voisins retraités ont abandonné la demande de démolition des aménagements, qui était  l’objet principal de leur plainte, et ainsi il ne reste plus que des demandes financières..

Que retenir de cette histoire absurde?

Premièrement que le bon sens n’est pas mort même si on peut regretter que la connerie des voisins ait pu aller aussi loin…

Deuxièmement, que le fait que les médias aient relayé l’affaire a eu un impact positif sur celle-çi. D’ailleurs, la voix du nord a fait un article sur le sujet, explique que la médiatisation de  l’affaire est d’une part du à la bonne connaissance du dossier par les journalistes, et d’autre part que l’affaire touche une fillette handicapée donc apportant une dimension sociale à cet querelle  de voisinage. Cet médiatisation aura donc permit d’interpeller les politiques et de permettre de modifier la loi avec l’amendement 13 afin que les futures familles comportant un membre handicapé ou dépendants désirant réaliser des aménagements, ne soient pas inquiétées.

Troisièmement, une certaine hypocrisie. De certains journaux,  refusant de révéler l’identité de ces voisins retraités qui ont porté plainte,et ce sur de grand prétexte tel que diffamation ou incitation à la haine, alors  que d’habitude une telle prudence n’est pas de mise… Jérôme Kerviel ou récemment ce Montpellierain accusé d’avoir envoyé des lettres de menace aux responsables politiques sont de bons exemples… En tout cas, les journaux régionaux n’ont pas hésité à donner le nom et ils ont eu raison: Marc Wanacker.

Soulignons également la maladresse du journaliste de LCI, qui cite à propos de la petite Diane  » Elle a grandi la petite. Elle s’est approchée de nous. On dirait qu’elle nous reconnaît. »  La petite fille n’est pas un petit singe, être polyhandicapé n’est pas synonyme de déficience intellectuelle, enfin je pense, à moins que le journaliste fasse référence à l’âge de Diane au début de l’affaire . Certains déplorent que Valérie Létard ou Christine Boutin ne se soit pas manifesté récemment. Les un pensent que c’est une attitude hypocrite car leur manifestation fut passagère, je pense que c’est plutôt par souci de ne pas intervenir dans la procédure en cours.

On peut également remarquer le peu d’écho des associations sur cette affaire….

Conclusion: Encore une preuve du Julien Courbet Effect’s. D’ailleurs le récent Envoyé Spéciale sur les élèves handicapés en milieu ordinaire l’a montré: si vous galérez pour obtenir un AVS, faire venir une équipe de télé et la situation se décantera rapidement… Là c’est pareil, la médiatisation de l’affaire a fait changer la demande des plaignants « devant l’impact médiatique de cette affaire… » passant d’une démolition à la réclamation de dommages-interets. C’est là où nous blogueurs,pouvont être utile: en relayant l’info et en suivant l’affaire, on maintient une sorte de buzz, car en matière d’handicap, il semblerait qu’obtenir l’appui de l’opinion publique soit plus efficace que les assos…

Pour finir, espérons que les voisins retraités s’arrêteront là et n’iront pas en cassation car les Bobillier ne seront soulagés qu’après les 2 mois écoulés.

Nord Eclair – interview audio de Denis Bobillier

3 Réponse pour 'affaire Bobillier: bon sens 2 – 1 connerie'

Suivre les commentaires avec RSS ou faire un TrackBack pour 'affaire Bobillier: bon sens 2 – 1 connerie'.


  1. le 19 mars 2009 @ 11:49

    Tu as tout à fait raison !

  2. laurence a dit :

    le 29 mars 2009 @ 23:00

    absurde et inacceptable cette histoire qui révèle cette intolérance… intolérable et pourtant pas si rare !

    concernant le magazine d’envoyé spécial, si la caméra a permis d’accélérer l’obtention d’un avs pour le grand Lucas, elle n’a pas empêché le rejet de certains enseignants qui a obligé l’enfant à changer de collège quelques mois après, bonne nouvelle : les enseignants sont accueillants, ouf !
    concernant ces deux « histoires », je suis étonnée du silence ou du peu de réactivité des associations, peut être agissent-elles dans « l’ombre » mais il faudrait peut être qu’elles se montrent davantage… point commun entre ces deux histoires : la pugnacité des parents  pour obtenir un minimum décent pour leurs enfants : un droit à la dignité, un droit à vivre comme tout le monde, parmi les autres, simplement.

  3. Playmogeek a dit :

    le 31 mars 2009 @ 00:04

    @La maman de Guillaume: merci 😉

    @Laurence:  bien sûr que cette histoire est absurde et révèle l’intélorance,enfin le manque de compassion, de certaines personnes.
    Pour Envoyé spécial, je suis d’accord, je regrette simplement qu’il faut passer à la télé ou à la radio pour faire bouger les choses. On ne devrait pas être obligé de déballer nos problèmes sur la place publique pour pouvoir les résoudre!

    Je partage ta conclusion évidemment, pour les assos,se montrer d’avantage leur permettraient aussi de prouver leur actions en déhors des appels aux dons ou autres manifs sur le revenu…
    Pour les coups durs, les parents sont en 1ère ligne pour contrer les difficultés et se battre contre les injustices. De toutes façons,c’est le seul maillon fort sur lequel on peut compter.

Poster un commentaire