Un Playmobil anarqué !

Posté le 29 novembre, 2008 dans Chroniques des Playmobils par Playmobil J

Jeudi dernier, j’ai décidé d’aller au ciné voir le dernier James Bond « Quantum of Salace  » (oui j’aime les jeux de mots pourris). Je suis allé en début d’après-midi à l’UGC de Lille, le ciné le plus proche de chez moi. J’ai passé un bon moment mais bon s’il vous ne pouvait pas le voir c’est pas grave, attendez le dvd. Je sors du ciné vers 15h55 et je décide d’aller au Furet du Nord pour éventuellement acheter le dernier album de The Killers mais j’étais loin de me douter que j’allais me faire arnaquer quelques minutes avant d’atteindre ma destination….

Je traine lentement mais normalement ma carcasse dans la rue Neuve, celle faisant la jonction entre la rue de Béthune et la Grand Place, je repense au film que je viens de voir et je me dis que j’aurais passé un bon après-midi aujourd’hui. Après avoir passé la boulangerie de cette rue, une jeune femme m’aborde…

Avant d’aller plus loin, je me dois d’expliquer mon état d’esprit : Vous avez du lire sur ce blog que les interactions entre le Playmobil que je suis et les autres ne sont pas toujours riches: entre ceux qui me dise « oui oui » pour me faire plaisir et ceux qui m’ignore complètement alors que je demande de l’aide pour un pote en fauteuil roulant ou plus simplement la station de métro la plus proche.
Dans ces conditions, vous comprenez pourquoi je ne trace pas ma route quand quelqu’un m’adresse la parole… Je ne peux pas critiquer une attitude si je fais pareil.

La jeune femme m’aborde donc et me dit travailler pour une association qui incite les jeunes défavorisés à faire du sport. Avec du recul, je crois qu’elle m’a montré une carte en disant les vendre au profit de son asso. Etant handicapé j’explique que je n’ai jamais de monnaie et que je paye toujours par Carte Bleue. Je fais style d’avancer et l’arnaque commence. Elle me dit ok et qu’elle avait des problèmes de comptabilité car c’était pas facile pour elle de compter avec toute la monnaie et que c’était plus simple avec des billets. Et là c’est subtil car on passe d’un don à un échange. Dans l’optique de rendre service, je finis par céder et je dis que je n’ai pas de billets sur moi. Et là, elle me demande chez qui est mon compte. Je donne le nom et elle voulait m’emmener à un guichet de l’agence où je suis, pensant que je n’avais qu’une carte de retrait. Et je lui dis qu’il y a un guichet plus proche.

Comme j’avais le temps et la possibilité de faire une bonne action (oui car le Playmobil a une âme) nous voilà parti vers le DAB du Crédit du Nord, elle me demande ce que je fais dans la vie… Sur le chemin, elle me dit que 200 ou 300 € ça irait. Au guichet, j’ai été tenté de retirer que 20 € mais je me suis dis que c’était pas cool, et quand j’ai fais mon code elle ne l’a pas regardé. J’ai demandé un ticket et quand les billets sont sorti je n’ai même pas pu les toucher qu’elle venait de les prendre pour les fourrer dans son sac. Et me dit merci et me fait la bise (après coup, je me dis que c’est cher payé). Elle me dit que le bureau de son asso est en haut du bâtiment où se situe Le Printemps. Sur la route, elle me dit venir de La Rochelle et qu’elle est salarié de l’asso qui s’est rendu compte que le Nord était un terrain favorable pour l’action de l’asso.

Arrivé au magasin, elle me demande si je veux des coupures de 5€ ou de 10 € et elle me fait assoir près du rayon chaussures et 2 clientes l’ont vu m’accompagner et me dire qu’elle revient dans 5-10 min.  J’ai légèrement hésité à l’accompagner…

Au bout de 3 minutes, sentant une petite angoisse de m’être fait arnaquer, je demande à une des clientes qui m’a vu entrer avec elle si elle pouvait me donner son numéro de téléphone pour qu’elle puisse témoigner au cas où. Elle m’a répondu que ça ne faisait que 3 minutes qu’elle était parti… Résultat des courses: aucuns témoins. J’ai bien essayé la deuxième cliente, mais comme je n’étais plus sûre que ce soit elle et d’ailleurs elle disait ne rien je n’ai pas insisté. J’ai expliqué mon cas à la vendeuse qui a prévenu la sécurité. Le chef de la sécu a fait le rapprochement avec la première victime et il était énervé qu’elle s’en soit prise à un handicapé. J’ai prévenu mon frère et je suis allé dans la salle de surveillance du magasin et j’ai appris que j’étais le deuxième pigeon. Comme je suis sorti du ciné à 15h50 -55 on a pas visionner beaucoup la vidéo et à 16h05 on me voyait entré avec elle. Des flics en civils étaient là par contre je n’ai pas trop aimé la question pour savoir si j’étais sous tutelle ou pas et le chef de la sécu a dit que j’étais conscient…. OK j’étais très con sur ce coup mais suis pas débile pour autant!

Après cela, accompagné du chef de la sécu j’ai dû me rendre au poste de police à coté d’Euralille. Le tout à pied. En déposant ma plainte, j’ai dû préciser mon taux d’incapacité et le type de handicap,aussi je crois. En m’anarquant, cela devient un abus de confiance sur personne vulnérable. J’ai bien précisé la localisation de l’affaire car ça pouvait aider je pense. Mon frère m’avait rejoint entre temps.  J’ai appris qu’à une semaine ou deux d’intervalle ben c’était le même opératoire que pour la première victime: 2 jeunes valides

En sortant du poste, d’autres flics m’interroge sur l’histoire et sont aussi scandalisé sur le fait qu’elle ait arnaqué un handicapé et qu’ils la retrouveront.

Ensuite ben mes proches m’ont fait comprendre combien j’étais couillon d’avoir filé 100 € à une inconnue.

Lundi, ma mère m’appelle en m’annonçant la bonne nouvelle: les flics ont arrêté ma jeune escroc et que le lendemain je devais me rendre à l’hotel de police de Lille rapidement car sa garde à vue finissait à 16h.

Ma mère m’a accompagné. C’est un batiment récent mais froid. On a attendu 5-10 min avant que le flic nous reçoive et me demande si j’étais d’accord pour la confrontation. J’ai accepté. Le flic m’a montré des pièces à conviction comme les 90 € de la troisième victime, la photo de mon arnaqueuse, et un présentoir de carte.

La confrontation était une grande première et je m’attendais à être comme dans les films derrière une vitre sans teint. Hé bien non! il l’ont amené dans le même bureau que nous étions et sans menottes car « elle est pas méchante » moi comme un salaud je souriai car j’étais content qu’elle s’était fait arrêter. Là on a du se reconnaitre mutuellement et elle reconnaitre de m’avoir demandé 100  €. Elle ne m’a jamais regardé en face et a versé sa petite larme, elle répondait brièvement au question du flic..

On a appris qu’effectivement elle venait du Loiret, et qu’elle allait de région en région pour commettre ses forfaits. Bon ce qui est sale c’est qu’elle a une petite fille de 17 mois. En sachant ça, on est tenté de comprendre pourquoi faire ça, comment doit être sa vie… Mais le flic qui a du métier nous dit que ça change rien et qu’une jeune femme intelligente et qui présente bien a d’autres alternatives que d’arnaquer des gens.

Que retenir de cette histoire? Ben force est de constater que l’égoïsme et l’individualisme protège contre ce genre d’arnaque, que j’ai pu tester l’adage « Trop bon, trop con ». Pour obtenir de l’aide, ben c’est pas gagner et que mon statut de Playmobil rime avec méfiance et débilité pré-défini. En même j’aurais me méfier d’une asso qui fait du social, quand je repense à celle qui mettait à disposition des AVS..

L’article de la Voix du Nord: Elle disait avoir son bureau au Printemps

Réforme de l'AAH: Valérie m'a écrit

Posté le 13 novembre, 2008 dans Chroniques des Playmobils par Playmobil J

Fin Octobre, j’ai reçu un document de Valérie Létard, Secrétaire d’Etat chargé de la Solidarité.

Dans cette plaquette de 4  pages: page 2 , page 3, page 4

Alors ce document présente de bonnes nouvelles: revalorisation de l’AAH: 5% cette année, pour atteindre 25% en 2012, soit 150€ par mois. On dit aussi que cet « effort national » va représenter un budget militaire sans précédent de 1.4 milliards de dollards, euh pardon d’euros.

Deux points prioritaires à retenir pour cette réforme: emploi et intégration

Ces mesures font suite à la Conférence nationale du handicap datant du 10 juin. Et Valérie ajoute que ces mesures « tendent vers l’objectif d’exercer votre citoyenneté pleine et entière. » M’enfin quand je vois la galère que j’ai pour pouvoir voter…

Actuellement, 810 000 personnes handicapées perçoivent l’AAH et se répartissent entre le sacro-saint taux d’incapacité de 80%: ceux qui sont sont supérieurs ou égales à ce taux et ceux qui ont en dessous.
Seuls 8% d’entre elles cumulent un salaire et une allocation.

  • La réforme de l’AAH se fonde sur la capacité d’insertion des personnes handicapées à l’emploi. Alors on nous dit que l’emploi représente un accomplisement pro et perso et une reconnaissance sociale. Là où je me méfie ce n’est pas quand ils disent que « la personne handicapées sera accompagné personnellement sur le chemin de l’emploi. » mais plutot lorsque qu’on parle « d’un nouvel outil permettant de mesurer ses possibilités d’accéder à l’emploi ». Un logiciel, un QCM pour vous entendre dire « Félicitations, vous êtes malvoyant et apte à travailler comme empailleur de chaise »?
  • La réforme de l’AAH: un parcours de l’emploi pour les personnes handicapées. Plus besoin d’attendre un an pour percevoir de nouveau l’AAH si vous perdez vous emploi. à partir du 1er janvier 2009, vous pourrez perçevoir l’AAH dès le 1er jour d’inactivité.
    Pour toute demande d’AAH, un bilan professionnel sera réalisé par la MDPH en collaboration avec Cap’Emploi, l’ANPE, et l’AFPA A l’issue de ce bilan, vous obtendriez automatiquement la reconnaisance de la qualité de travailleur handicapé.
    Vous pourriez être amené par la MDPH, si nécessaire, à passer des bilans de compétences appronfis de 40 heures. Vous pourriez également suivre un parcours d’insertion professionnelle grâce à un contrat d’insertion et d’accompagnement vers l’emploi.
    Les personnes handicapées qui travaillent bénéficieront d’un intéressement simple et incitatif: pendant 6 mois, elles bénéficieront d’un cumul intégral de leur salaire et de l’AAH. Au délà, elles continueront de percevoir une partie de l’AAH suivant le montant du salaire perçu.
  • La réforme de l’AAH et les mesures concernant l’ensemble des personnes handicapées:
  • Deux/Trois bonnes nouvelles: 1. l’extension de la PCH aux aides ménagères après concertation avec les associations et les conseils généraux. Amélioration de la qualité du service rendu: simplification des procédures et du traitement des dossiers.                                                                                                  2.Amélioration de la formation des personnels en MDPH. (Ce qui ne sera pas du luxe…)

Pour finir, on nous signale que le gouvernement a lancé un Pacte nationale pour l’emploi. En résumé, ce sont des mesures destinées à faciliter et à inciter les entreprises à employer des personnes handicapées comme par exemple inciter les entreprises à recruter toute au long de l’année ou d’aider les entreprises à financer les travaux d’accessibilité.
Signalons aussi la création des Trophées de l’accessibilité qui récompenseront les initiatives innovantes.

Alors que penser de cette réforme de l’Allocation Adulte Handicapé?

Des mesures qui vont dans le bon sens comme l’extension de la PCH aux aides ménagères car les Playmobils comme moi n’ont pas besoin de soins particuliers mais plutot d’aide pour la vaiselle,lessive, repas, etc et ça ce n’était pas pris en compte…
L’amélioration de la formation des personnels de Maison Départementale des Personnes Handicapées est vraiment nécessaire. Excédé par la lenteur du traitement de mes dossiers, ma mère a de nombreuses fois appelé jusqu’au jour où son interlocutrice a craqué et avouer qu’elle était perdu devant la charge importante de travail et le manque de formation. Cependant il ne faudrait que l’incitation à l’emploi devient un mesure forcée : l’handicap physique ne doit pas cacher les capacités physiques et mentales quotidienne du travail et c’est là il faut faire attention au risque de forcing. Ma mère a pu apercevoir le cas du jeune femme qui, suite à une opération, souffrait d’incontinence urinaire, et ne pouvant plus travailler. Et bien le médecin de la MDPH lui a mis une nouvelles visite dans 3 mois.
Donc bon, il ne faut pas non que ça devient de l’acharnement pour atteindre des objectifs chiffrés.

Et avec du recul, je ne peux m’empêcher de penser à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, quand l’Allemagne agonisante envoyait des gosses et des vieillards au front. Dans notre contexte de crise économique, on nous parle de retraite à 70 ans et maintenant d’emploi des personnes handicapées, tout ça pour la défaite de la sainte croissance ?

Je ne critique pas les mesures annoncées mais je reste vigilant sur leur application.

Reforme de l’AAh

Get your own at Scribd or explore others: Law