Congrès Net2007: j'y étais

Congrès Net2007

Alors pourquoi un Playmobil comme moi est allé à ce Congrès Net 2007 consacré aux mondes virtuels? à votre avis?

Il y a plusieurs raisons: d’une, il faut avouer qu’un Playmobil comme moi à un coté geek, je l’ai déjà dis sur ce blog: l’informatique et les NTIC m’ont permis d’être ce que je suis et d’avoir le parcours qui est le mien et je suis donc convaincu que les nouvelles technologies, tant matériel que logiciel-virtuel vont améliorer la situation des Playmobils: si vous avez besoin d’une auxiliaire pour réaliser des tâches ménagères, la domotique peut-être un véritable espoir pour notre autonomie: par exemple, je viens de découvrir Scooba, un robot-laveur qui, couplé avec un robot-aspirateur, permettrait de résoudre le problème du nettoyage. Seconde raison: le thème des mondes virtuels est en quelque sorte un eldorado, un échappatoire pour Playmobils, j’y reviendrai. Troisième raison: bah c’est un congrès organisé par Digiport en partenariat avec mes camarades du Master IDEMM sous le haut patronage d’Eric Delcroix, et comme j’étais tout de même intéressé par ce Master, je suis allé voir le résultat du travail de mes camarades. Pour la petite histoire, comme je ne savais pas si cette manifestation était réservée aux professionnels, j’ai convaincu un camarade du Master RSIC de m’accompagner pour, comment dire?, apporter une caution à mon statut d’étudiant, et puis c’est plus sympa de se faire refouler à deux… 🙂

Enfin toujours est il que nous avons eu droit à un pass d’entrée (la carte que vous voyez) et un package offert par Digiport (une sacoche avec de la documentation) tout cela gratuitement.

On est donc arrivé un peu à la bourre (oui je sais c’est paradoxal pour un Playmobil qui se déplace à la vitesse d’un zombie) et en plus il pleuvait.

On a pu assister à deux atelier: le premier sur la gestion des identités virtuelles et le second sur l’idée de territoires augmentés.

Atelier 5: Pseudo, avatars… Comment gérer les milliards d’identité virtuelles?

Pas de choses interessantes, voir surprenantes furent abordés. ça parlait d’avatar et de second life d’un point de vue juridique.

Pour l’avatar, il y avait Pascal Levy-Garboua de skaaz.fr , Emmanuel Mouclier d’Artificial Solutions,
Grégory Renard de Wygwam,
Laurent Laborde, Baron Second Life, alias Kerunix

ainsi que Martine Ricouart-Maillet,Avocate, BRM Avocats et Jean-Pierre Buthion,GIE cartes bancaires

Animateur: Charles Népotes, FING

Bon je vais pas tout refaire, vous trouverez un résumé en cliquant sur le lien de l’atelier ci dessus.

Ce qui m’a semblait interessant:

la présentation d’agents intelligents, ici des agents conversationnels. Ces agents sont interessants dans la mesure où ils apportent de l’interactivité à un site web. Et de l’accessibilité? Peut-être, si l’agent comprend le langage naturel, en gros une phrase, ça peut rendre service à celui qui a des problèmes cognitifs qui lui empêche de définir des mots-clefs. Ce qui m’a surpris, c’est Kerunix je crois, qui rappelle que Second Life permet a des personnes sourdes/muettes de communiquer librement. L’aspect juridique a été abordé et la question était de savoir si un délit virtuel était attaquable et en quels circonstance: par exemple, vols d’objet,viol d’avatar, etc . Autre information donnée par Kerunix: la propension des hommes à jouer avec un avatar féminin, d’après eux ça change le comportement des autres joueurs, le travestissement 2.0 en quelque sorte. Mais l’information la plus surprenante fut donnée par monsieur Buthion : « sur second life, on ne cherche pas à connaitre l’identité des autres ». ça m’a fait sourire car je suis dans une formation orienté veille et intelligence économique et j’ai tout de imaginé les conséquences de cette affirmation: si l’avatar est l’outil de séduction de votre interlocuteur, si celui-çi est travesti, en tenant compte de la présence d’entreprises et d’administrations, on peut très imaginer récolter des informations stratégiques pour une politique d’IE… De là à parler d’espionnage industriel…

Quelques mots sur Skaaz: Skaaz est un agent conversationnel qui fonctionne sous des scenarii caractérisés par des questions-réponses. En fait l’agent repère les mots clefs d’une question et fourni une réponse correspondante. Docslumpy l’a testé sur son blog, donc allez voir son billet. Je le rejoins sur

Le but de l’agent virtuel est à mon sens de proposer une alternative à une simple FAQ et aussi d’orienter des utilisateurs novices d’Internet.

D’ailleurs je pense essayer d’utiliser un skaaz pour enrichir la page A propos du blog pour lui ajouter de l’interactivité.

Enfin allez voir le billet d’handimobility concernant Second Life avec l’association de Motorability et United Spinal qui consiste à vendre des œuvres au profit de l’association.

Atelier 8: Espaces de vie: vers quels territoires augmentés?

Chose amusante dans cette conférence: la mention de la gare TGV de Lille comme facteur attractif de la région et de ce fait succès du congrès net 2007. Et l’air de rien les transports en commun sont d’une importance considérable même pour un Playmobil en recherche de stage/job. Sérieusement, on a parlé de représentation des territoires dans Second Life par exemple. L’intérêt pour les Playmobil: imaginez que vous avez du mal à vous orienter: hé ben le batiment que vous chercher pourrait posséder une flèche jaune comme dans votre gps, en vrai. Autre chose ? à Malmo, en Suède, la mairie utilise un agent virtuel sur son site pour informer la population. Ainsi le Playmobil peut éviter de se déplacer pour obtenir des informations. Mélanger le réel et le virtuel, c’est possible. Le jeu SOS-21 sur le développement durable est un projet énorme: modéliser chaque région en pixel art tout en permettant une géo-localisation et permette de jongler entre le réel et le virtuel comme certains jeux vidéos japonais: aller dans un endroit réel pour récupérer un objet virtuel.

Commentaires off:

Yann, un référenceur, m’a parler d’une expérience de la police belge: celle-çi se rendait sur des chats et donné des rendez-vous à des gamins. Et bien la plupart se sont pointé au lieu de RDV. C’est effrayant car imaginez sur second life: un avatar n’a pas d’âge, bien sûr il existe une version de second life pour les enfants mais un bon ado rebelle pré-pubère aura vite de se mettre sur le SL normal. Dès lors, un ado influençable et un avatar séduisant….

« l’internet est l’oeuvre du Diable!!! » Non, faut pas exagérer. Faut simplement éduquer les enfants et faire de la prévention. Je vous conseille ces excellents jeux éducatifs canadiens sur le cyberespace.

Autre chose: Good Action , une régie publicitaire qui reverse les gains à des assos humanitaires et écologiques. Au départ, l’initiateur ne voulait pas que plus tard sa fille tombe sur des pubs douteuses en surfant sur le net.

En tout cas, un grand bravo aux Idemm et à leurs profs, ainsi qu’à Digiport. C’était bien. :d

Tiens en parlant d’humanitaire, je vais bientôt apporter le Web là où il y en a besoin… (y’en a un qui est déjà au courant);)

J’éditerai ce billet, ou pas.

Jérôme

4 Réponse pour 'Congrès Net2007: j'y étais'

Suivre les commentaires avec RSS ou faire un TrackBack pour 'Congrès Net2007: j'y étais'.

  1. delcroix a dit :

    le 15 mars 2008 @ 02:14

    Mieux vaut tard que jamais… :-)Ah quand je dis d’Idemm c’est bien, on ne me croit pas 🙂

  2. Playmobil Zombie a dit :

    le 15 mars 2008 @ 02:23

    Oui c’est sur 🙂  Ne vous inquiétez pas, dans les autres promos ça cogite…;)

  3. Docslumpy a dit :

    le 17 mars 2008 @ 09:38

    Vieux motard que jamais comme dit Eric

    Bon ok je sors ….

  4. CrazyCresus a dit :

    le 17 mars 2008 @ 12:28

    C’est chouette ce que fait Digiport.

Poster un commentaire