L'autonomie des Playmobil en danger?!

Posté le 7 janvier 2008 dans Accessibilité in the real life par Playmobil Zombie

Lu sur la Planète Orange:

S.O.S. HANDICAPES EN DANGER

AIDEZ-NOUS À MÉDIATISER CE SCANDALE

SIGNEZ ET FAITES CIRCULER CETTE PÉTITION. MERCI.

S.O.S. HANDICAPÉS EN DANGER ! S.O.S. HANDICAPÉS EN DANGER !

PETITION :

CONTRE LA SUPPRESSION DES SUBVENTIONS DU SERVICE AUXILIAIRES DE VIE DE L’A.I.P.S.H. DE LORIENT.

Je vous invite à regarder cette petite vidéo diffusée sur AN ORIAN.TV.

LORIENT n’est pas un cas isolé, un peu partout en France, des Services Auxiliaires de Vies sont aussi concernés et commencent à se mobiliser.

À compter du 1er JANVIER 2008, sur décision de l’État, la D.D.A.S.S. supprime les subventions du Service Auxiliaires de Vie de l’A.I.P.S.H. (Association pour l’intégration des Personnes en Situation de handicap).

Le compte-à-rebours a commencé. Si, dans les Jours, les Heures qui suivent, le Président SARKOZY, son Gouvernement et les Pouvoirs Publics en général, n’ont pas rétabli la subvention nécessaire, ces 56 Personnes lourdement Handicapées (Myopates, I.M.C, Tétraplégiques, Malades de Looking Syndrom, etc…) se retrouveront S.D.F et 40 Auxiliaires de Vies Spécialisées, Diplômées d’état, iront pointer au chômage.

Nous exigeons le rétablissement immédiat de cette subvention capitale qui nous est absolument indispensable pour continuer à avoir une qualité de vie décente, de vivre le plus normalement possible comme des personnes et des Citoyens à part entière.

Après des Manifestations, des actions spectaculaires, le soutien de la Presse, des rencontres en Délégation à la sous-Préfecture de Lorient, à la D.D.A.S.S. Morbihan, au Conseil Général, à la Préfecture, les contacts permanents avec le Ministère du Travail et des Affaires Sociales, la mobilisation des Élus du Département, on nous propose 6 Mois de sursis en attendant de changer la Loi.

Ce sursis ne doit pas être un somnifère pour nous calmer et nous faire taire. Nous resterons mobilisés tant que la Loi n’aura pas changée. Des « Tables Rondes » vont se mettre en place et nous nous battrons pour en faire partie, pour ne pas laisser le monopole aux « experts » et « technocrates » de l’handicap.

LE COMBAT CONTINUE ! SIGNER LA PÉTITION C’EST DÉJÀ UN DÉBUT !

Jean-Luc HERIDEL Porte-Parole des usagers du Service Auxiliaires de Vie de l’AIPSH L’Orientis. Bd Cosmao Dumanoir. B.P. 102. 56100 LORIENT –

Pourquoi un tel billet?  Quand j’estime nécessaire de relayer une idée ou une initiative qui me touche ou auquel j’adhère et je soutiens (oui, je sais je dois relayer l’appel aux codeurs de Delphine)  ben je le fais. Ici c’est les auxiliaires de vie. Alors je sais, ça peut être difficile d’accepter d’avoir besoin d’une aide humaine: dévoilé son intimité à une étrangère, intrusion dans votre vie etc. Mais après tout ça reste un service composé d’hommes et de femmes comme vous et moi (oui bon  surtout comme vous pffff non pas les deux à la fois c »est soit l’un soit l’autre!) ce ne sont pas des robots. Cette solution vous permet de renforcer votre  intégration car vous pouvez avoir un semblant de vie normale avec un logement à vous mais ça évite surtout de devoir se résigner à passer votre vie dans un foyer. Personnellement, j’ai fais 8 ans d’internat donc j’ai un aperçu de ce que ça peut donner et j’estime être trop jeune pour être placer dans un hospice,mouroir, maison de retraite… Si la vieillesse vous fait peur, alors imaginez pour un Playmobil…. Pour ma part, j’ai déjà la vision d’une infirmière me parlant comme à un gosse et comme on ne pourra plus me comprendre on me gavera de pilules pour être tranquille….

C’est aussi un problème de lois: l’ACTP  (Aide compensatrice Tierce Personne) et la PCH (Prestation compensatrice du Handicap) oublie le  volet des aides ménagères (lessive,aspirateur,lavage), cela à faire dire à l’infirmière qui était venu identifier mes besoins que ces lois ont été créé par des hommes. 🙂

Si je me rasais tout seul, je ressemblerai au mieux à Double Face dans Batman, au  pire je me suiciderai de façon  involontaire… (oui je sais c’est drôle mais il est tard).

Alors soit vous signez la pétition, soit vous venez me raser. Si le gouvernement me fait rien, alors je vois bien des membres du gouvernement servir d’auxiliaires de vie, ça pourrait être sympa…  🙂

11 Réponse pour 'L'autonomie des Playmobil en danger?!'

Suivre les commentaires avec RSS ou faire un TrackBack pour 'L'autonomie des Playmobil en danger?!'.

  1. catherine a dit :

    le 7 janvier 2008 @ 11:11

    Salut les playmos !
    j’ai signé mais je peux aussi venir te raser !
    "Pour ma part, j’ai déjà la vision d’une infirmière me parlant comme à un gosse et comme on ne pourra plus me comprendre on me gavera de pilules pour être tranquille…".
    Alors là je dis non, je m’insurge du haut de mes 1m57 (les bras levés), les méthodes ont changé, nous poussons les gens dans les escaliers maintenant .
    Plus sérieusement, les soignants sont de plus en plus formé et il y a des gros progrès de fait dans les prises en charge. Tu serais étonné de voir parfois le comportement des familles avec leur parents.
    L’important est que ces auxiliaires de vie ont suivi des formations pour être compétentes, on devient pas auxiliaire de vie parce qu’on est gentil … C’est loin d’être suffisant.
    Tout comme l’infirmière que je suis, j’ai besoin de formation pour réfléchir à nos pratiques de soins pour garder une éthique professionnelle sans laquelle tout est à craindre.

  2. Playmobil Zombie a dit :

    le 7 janvier 2008 @ 11:45

    Bonjour Catherine,
    Merci, c’est gentil 🙂 mais mon idée pourrait être une bonne opération de communication "Un ministre à votre  service". 🙂

    Bah l’escalier ou la salle de bain, c’est sûr que ça peut être radical.
    Mon arrière grand-mère fut  placé  dans une maison de retraite et ça n’avait pas  l’air d’être réjouissant…

    Oui, à la limite je suis sûr que l’auxiliaire de vie a une vraie formation contrairement à l’AVS….

  3. catherine a dit :

    le 7 janvier 2008 @ 16:22

    Oui, j’aime beaucoup l’idée, un ministre à votre service … Allons allons, est-ce bien raisonnable de faire un billet sur le sujet ?
    Ben oui !

  4. laurence a dit :

    le 8 janvier 2008 @ 20:34

    coucou… je confirme, toutes les avs ne sont pas formées, loin de là, et pour le vivre au quotidien depuis dix ans, cela ne va pas s’arranger, certains avs sont des personnes qui font ce boulot… en attendant mieux, et en n’ayant aucune formation liée à l’handicap, -si ce n’est au mieux pousser le fauteuil roulant de sa voisine..si,si, ça existe, j’en ai rencontré au moins 2-, ni aucune motivation par rapport à cette fonction (puisqu’il s’agit de fonction, le métier n’étant toujours pas reconnu et pérennisé), on se demande d’ailleurs quels sont les réels critères d’embauche pour des personnes censées accompagner des enfants/adolescents/jeunes adultes handicapés.
    Au début c’était « presque » le paradis, les avs étaient des étudiants, motivés, formés … les années passent, ce ne sont plus des étudiants, et surtout la motivation n’est plus là, mais il est vrai aussi que vu leurs conditions de travail et la non reconnaissance de ceux qui les recrutent, on peut comprendre que les avs qui étaient au « top » ont préféré démissionné de leurs fonctions.

  5. laurence a dit :

    le 8 janvier 2008 @ 20:37

    pour faire suite à ton billet, j’ai évidemment signé la pétition, et je veux bien venir te raser…. à tes risques et périls !

  6. justmarieD a dit :

    le 12 janvier 2008 @ 17:44

    Avant il y avait l’ACTP, forfait : on en faisait ce qu’on en voulait aide humaine ou ménage en justifiant de salarier quelqu’un pas forcément sur le montant total de l’aide. Puis ils ont sorti la PCH qui ne prend en compte que les besoins de la personne : la sortir du lit mais pas le refaire … donner à manger mais pas préparer le repas ni faire les courses ! il est donc plus que probable que ceux qui ont fait le choix de passer à la PCH aient perdu quelques euros au passage, les personnes qui avaient besoin d’aide se sont tournées vers les asso qui ont du se tourner vers l’Etat mais pas question de redonner d’un côté ce qu’on a réduit de l’autre et en plus les assoc deviennent les grosses méchantes qui doublent leurs tarifs et comme la plupart ne pourront pas tenir il ne restera plus que les boîtes privées de service à la personne … ceux qui pourront payer seront servis, pour les autres ? pas leur problème ? est-ce que ça pourrait ressembler à quelque chose comme ça ?

  7. Jennifer a dit :

    le 12 janvier 2008 @ 23:11

    FAUX, entiérement FAUX ! La PCH ne prend pas en compte que les besoin ayant trait au besoins vitaux de la personne. Bien au contraire, la PCH finance aussi bien l’aménagement de la voiture que la préparation des repas. Tu n’as paas bien compris : l’ACTP est un forfait mesuré en fonction des besoins de la personne. On dit, tu n’arrivent pas à faire ci, ça, ça, on te donne x euros faisant ce que tu veux.
    La PCH fonctionne différement : on te donne x euros pour ci, y pour ça et on vérifie que tu l’utilise bien comme il faut. Tu ne peux donc plus mettre de coté (ce qui en soit n’est pas non plus très moral).
    La PCH est bien plus intérressante car elle offre des forfait pour plein de chose (l’achat des fauteuil par exemple). Cependant, il y a eu un ENORME oubli : le "forfait tache ménagére" or c’est le principal problême des gens peu handicapé d’où le désir de conserver l’ACTP.

    Dernières informations : ceux qui ont 20 ans maintenant sont obligé de prendre la PCH. Ceux qui ont encore l’ACTP peuvent la conserver, par contre s’ils optent pour la PCH, ils ne pourront plus "revenir en arrière". Le but est qu’à terme, toutes les personnes en situation de handicap perçoivent la PCH.

  8. Playmobil Zombie a dit :

    le 13 janvier 2008 @ 00:06

    @Laurence:
    Oui ou alors les AVS suivaient une formation mais à coté de leur tache d’AVS. J’étais dans les premiers bénéficiant d’un AVS et c’était flou: ni l’asso, ni le foyer où j’étais n’avait une définition précise du rôle d’AVS. Heureusement si les débuts étaient chaotiques, on a été suffisamment intelligents pour jouer cartes sur table et pour s’arranger. Par contre pour mon second AVS ça c’est pas très bien passé, ça ressemble à ce que vous décrivez, Laurence, et le cadre avait changé: il n’y avait aucune législation sur les étudiants handicapés en fac…

    Pour le rasage, ne vous inquiétez pas, ma mère aussi fait des erreurs… 🙂

    @JustmarieD: J’avoue que je m’y perd aussi entre l’ACTP et la PCH, mais je comprend comme toi: l’ACTP pour l’aide . Pour le reste, je ne sais pas. 🙁

  9. Jennifer a dit :

    le 13 janvier 2008 @ 01:25

    C’est fou que vous vous y perdiez tous entre PCH et ACTP. Je l’ai bien vu Jérôme que même pour toi se n’était pas claire : tu écris chez Catherine qu’on a réduit l’AAH de ton copain ce qui est parfaitement impossible c’est l’ACTP qu’on a du lui réduire.
    Je pense à un billet pour après mes partiels :o)
    @+

  10. justmarieD a dit :

    le 13 janvier 2008 @ 20:18

    L’AAH est soumise aux ressources, elle peut donc être réduite, pour ma part j’en suis titulaire mais je ne la perçois pas car nos ressources sont au dessus du plafond par exemple.

    Jennifer est-ce que parce que deux personnes se plaignent du manque de clareté tu peux en déduire que tous s’y perdent, c’est fou ça non ?

    Il est parfaitement vrai que le volet ménage a disparu dans le montage de la PCH. Bien sûr qu’elle prend en compte l’aménagement de l’habitat ou de la voiture mais c’est bien pour compenser le handicap de la personne, je n’ai pas parlé que de besoins « vitaux » ?
    De la bouche même de la responsable de la MDPH dont je dépends le calcul de la PCH prévoit du temps pour donner à manger mais pas pour faire les courses et il y en a d’autres des exemples comme ça, le responsable de la communication a ajouté : on a fait trop compliqué, avec le 5° risque ça va changer …. ça promet du changement encore !

  11. Jennifer a dit :

    le 13 janvier 2008 @ 21:47

    L’AAH oui d’accored de ce point de vu mais dans ce que disais Jérôme, je pense bienqu’il voulait dire l’actp (il ne parlait pas de ressource mais d’un copain qui s’était présenté debout à qqn de la MDPH)
    .
    Pour les courses je ne suis pas sûre : ne peut on pas faire rentrer ça dans le forfait "accompagnement à la vie sociale" ? Ce n’est pas parce que le problême des courses n’est pas évoqués spécifiquement qu’il est oublié.

    Concernant le manque de la clarté de la lois, ma remarque reposé sur un constat "statistique". Certe le nombre de personne n’est pas représentatif ici mais je pense qu’en général peu de gens s’y retrouvent aisément. J’ai pour ma part la chance d’avoir des contacts quasi bi-hebdomadaire (au moins pour se saluer) avec une conseillére en économie social et familiale dont la stagiaire à fait un mémoire et une présentation sur la loi du 11 février. Cela explique que je m’y retrouve assez bien. Je ne pense pas que tout le monde puisse avoir des contacts aussi facile avec ce genre de personne ou le temps/la capacité de lire les textes de loi.

Poster un commentaire