Périple d'un dérivé des Playmobil en ville

Posté le 25 novembre 2006 dans Archive du blog V1 par Playmobil J

Bon, depuis le temps que je dois le faire, je profite de mon manque de motivation pour bosser et me mets à écrire un article sur le périple d’un playmobil un jeudi soir pour déposer sa candidature pour son stage…..

Je me rends compte que j’aurais dû écrire cet article plus tôt car maintenant peut-être que certains détails m’ont échappé……

Enfin, bref c’était le jeudi 16 ou 9 de ce mois, j’avais peaufiner ma lettre de motivation (enfin ma mère…:o)) ) et après mes cours je suis allé imprimer tout ça à l’asso de ma fac (ben oui, ma vieille imprimante est HS depuis un moment et j’attends toujours ma MP600R commandé sur RDC, ça va bientôt faire un mois, et ça devient long)……. j’avais donc imprimé un itinéraire piéton sur mappy.com ……….

Je prends donc le métro avec mon sac de cours et mon fidèle compagnon mon lecteur mp3….. Je descend donc à rihour persuadé que je dois aller au 104 rue Nationale….. voilà donc le Playmobil déambulant lentement pour remonter la rue et trouver ce foutu numéros 104… j’avance,je fais demi tour pas moyen de trouver… c’est là que l’aventure commence: je décide de demander mon chemin. C’est difficile car vous savez que dans 80% des cas vous n’obtiendrez…rien ou si peu…. bon qu’à être la doublure ukrainienne de Casper, ou pire qu’on vous prenne pour un Freaks… Enfin c’est toujours folklo de demander un renseignement ou pire de l’aide à l’Autre: toujours l’appréhension de se faire remballer… J’ai dû interrogé 4 personnes en tout grâce à mon remarquable sens de l’orientation… ça a commencé rue Nationale près du square Foch…… après avoir fait et refait 2-3 la portion de Foch au croisement Boulevard de la Liberté (enfin je crois) je décide demander mon chemin: 1er victime un épicier oriental je crois, peut être algérien (je mets ce détail pour la conclusion, et précise que je suis plutôt euh européen par mes origines…), je demande poliment et me réponds sans problèmes, je cherche donc en vain dans la direction indiqué puis je décide encore de demander ma route: 2ème victime une femme genre mamy je crois, là j’ai dû répéter ma demande 2 fois pour obtenir une réponse, mais je l’ai obtenu… Je cherche encore ce foutu 104 en face, je trouve pas……. ça commence à m’énerver et je pense abandonner, il commence à faire noir et je suis à pied… Je continue d’avancer dans la rue Nationale et décide de vérifier mon adresse….. ce n’était pas le 104 mais le 231 qu’il fallait trouver….. je me suis autoflagellé mentalement….. Je continue donc ma route seule avec ma musique dans les oreilles, je marche…….et j’arrive enfin à bon port…..sauf qu’il est 17h30 et que ça semble fermé, je sonne néanmoins et la secrétaire vient m’ouvrir, je donne donc ma candidature de stage et me présente: mission accompli. Prochaine étape: ben le retour…… J’arrive quand même à me repérer puisque j’aperçois la rue où était basé le siège de l’association qui fournissait des AVS, des Auxiliaires de Vie Scolaire, j’en ai bénéficié sans problème du lycée (à partir de ma 2ème…Seconde) jusqu’à ma première année de fac… après les ennuis ont commencés…. toujours est il que depuis le deuxième semestre de ma 2ème année de fac, j’ai plus personne: Je m’arrange avec mes camarades pour photocopier leur cours: je dépose les cours à l’asso, je demande à ce qu’on me les photocopient, récupère les cours et les photocopies, rends les cours à la personne… Quelquefois les profs me fournissent directement les cours , ce qui me simplifie grandement la tâche. Il fallait voir ces 2 années et demi avec mon frère d’armes Petouse ou Homère: deux qui s’aident mutuellement c’est beau! Petouse tape ses cours en Braille avec un Varionote: sorte d’ordinateur portable…..sans écran et sans clavier….:o)) et m’envoyait le tout par email, d’autres camarades m’envoyaient aussi leurs cours scannés….. Je remercies donc toutes ces personnes qui m’ont permis d’arriver là où je suis… l’asso des AVS quant à elle fut fermée l’année dernière faute de subvention….

Tout ça pour dire que je tente de trouver le métro pour rentrer chez moi, je continue donc de déambuler dans les rues, et une fois de plus, demande mon chemin à des inconnus, là une mère et sa fille: Victime number 3…. J’attends un peu qu’elles arrivent à ma hauteur et commence à formuler ma demande…… et là j’ai dû ressembler à la version Tchernobylienne de Casper puisqu’elles sont passées à coté de moi comme si je n’existais pas (non, je vous jure que je ne suis pas fan d »Aïcha » de Khaled!).. Ni une ni deux, à situation désespérée, réponse désespérée: j’ai fais mon neuneu » et dit plus fort le mot « métro » et j’ai obtenu un « c’est par là ». Je poursuis ma route et arrive à Wazemmes, je sais qu’il y une station de métro puisqu’il j’y suis déjà descendu, et que je vois les panneaux indicateurs « M », enfin faut voir les 2 panneaux: l’un désigne le sens opposé de l’autre! Bonjour la clarté de l’indication, surtout quand il fait noir…! J’ai bien pensé à demander de nouveau ma route à une femme promenant son bébé mais je n’ai pas osé de peur de l’effrayer….. hé bien, vous me croiriez pas (oui ok, vous me croyez sans problèmes quand je fais le boulet…) mais j’ai réussi à louper la station de métro! Si si! N’arrivant pas à trouver la station, j’ai continuai tout droit et je me suis perdu: seul, il fait noir, y’a des terrains vagues, bref j’aurais pu me faire dépouiller,etc comme pour rire……… j’arrive enfin à voir un black, je demande et, sympa, m’indique le chemin… Je continue donc mon périple et commence à m’inquiéter: je songe à appeler mon frère mais bonjour la honte…. « allo,C…., je me suis perdu…..dans Lille… Je commence à revoir les panneaux « M »…….et finalement je me retrouve à la station Montebello! J’ai quitté la fac vers 16h30 et suis revenu chez moi vers 19h soit 2h30 3h d’errance à pied ,seul, où il faisait noir…

Conclusion: un Playmobil qui a besoin d’aide ne doit pas « sélectionner » les personnes aptes à l’aider…….enfin faut un juste milieu… mais à cheval donné on ne regarde pas la bribe et il serait complètement idiot de refuser l’aide ou d’éviter de la demander à quelqu’un sous prétexte qu’il n’est pas comme nous, qu’il n’y pas la même culture, qu’il est jaune,noir,rouge,etc
Car au final, en stimagtisant des gens différents, ceux çi s’aperçoivent de leurs ressemblances et peuvent faire cause commune……. pour le meilleur comme pour le pire…

Mardi, j’y retourne car j’ai eu un rendez-vous pour mon stage et cette foisçi j’imprime et suis le plan de Transpole….

Lundi, suis allé passé des radios, là aussi j’étais Playmobil, l’impression d’être une chose qu’on manipule, un cobaye, on m’aidait à faire 2 3 pas en me tenant le bras……….on me plaqua la bouche contre la plaque de radio……. j’aurais sûrement fais un bon spécimen pour une Exposition coloniale…. ou un numéro de foire à coté de la femme à barbe ou encore un numéro spécial dans le cirque Barnum.

2 Réponse pour 'Périple d'un dérivé des Playmobil en ville'

Suivre les commentaires avec RSS ou faire un TrackBack pour 'Périple d'un dérivé des Playmobil en ville'.

  1. JM a dit :

    le 27 novembre 2006 @ 15:23

    Mort de rire! Ca me fait toujours marer de voire les autres raconter leurs galères impossibles!
    Bravo pour la naration, toujours sur le fil entre les emotions vives et le comique de la situation.
    Je suis arrivé sur ce blog par la page de la prof qui fait ses commentaires /un peu à coté de la plaque/. Le truc bien avec sa page est que je n’ai tellement pas compris comment/pourquoi/de quoi elle parlait que j’ai fini par venir sur le site pour me faire une idée!!!
    Allez, ciao bonne boure.
    JM

  2. Playmobil Barbare Thériantrope a dit :

    le 27 novembre 2006 @ 18:04

    Salut jm

    Ben je suis content que d’une part tu sois venu vérifier ce que dit ta prof, et d’autre part que tu ai lu et apprécié mon article ;o) Je te conseille de lire nos 10 commandements..:o)

    Sinon,tu peux me filer l’adresse de la page de ta prof? Pour voir… :oD

    Allez, à+;o)

Poster un commentaire