Le danger de la ville pour les playmobiles

Posté le 13 septembre 2006 dans Archive du blog V1 par Playmobil Miro

Regarde les ces types, ils sont bourrés ??? Réflexion plus que banale lorsque l’on aperçoit dans la rue, un individu à la démarche douteuse. Mais lorsque ces individus sont deux,voir plus, on se pose quelques interrogations légitimes. Le playmobile et notamment le playmobile malvoyant ou aveugle (dont je fais partie), déambule comme un être dont l’alcoolémie frôle le seuil d’un danger imminent. Pour vous dire, une simple bordure de trottoir peut devenir un obstacle incroyable pour le playmobile. Lever le pied pour descendre ou monter, demande une grande concentration. Tel une vidéo MPEG de très mauvaise qualité, le playmobile malvoyant s’engage avec des mouvements dépourvus de toute fluidité. Manquant cruellement de grâce et de feeling dans ses déplacements, le playmobile avance tel un humanoïde désarticulé. Ceci s’applique bien évidemment aux playmobiles atteint de déficience motrice… Il faut donc se poser la question a savoir : est-ce véritablement des poivrots ou de simple playmobiles ? Je vous accorde que l’amalgame est délicat, je m’explique ! Lors d’une sortie en bande, le playmobile ne s’affiche pas ouvertement, il n’arbore les signes distinctifs de son stigmate. Prenons un exemple… Le playmobile malvoyant ayant son compagnon playmobile déstructuré, ne sortira pas sa canne blanche. Il se fiera de plein grès a son collègue. Inversement, le playmobile aux attributs physiques diminués, se reposera sur son compagnon mal ou non voyant pour une plus grande aisance dans ses déplacements. Enfin de compte, les duettistes offrent un spectacle déroutant pour bon nombre de nos contemporains. Mais les déplacements ne sont pas le seul point délicat pour les playmobiles. Les panneaux publicitaires ou autres poteaux a usage divers, sont des armes de destruction massive chez les playmobiles et notamment chez ceux qui souffrent d’un handicap visuel. Tel Ken le survivant, l’homme aux multiples cicatrices, le playmobile peut se venter d’avoir encaisser des chocs terribles. Est-ce pour tester la résonance d’un poteau ou par simple curiosité sonore, que le bigleux se jette délibérément sur l’obstacle ? Je n’en sais rien en réalité… Seules chose dont je sois certain, c’est que la ville, et son environnement bien spécifique est une source d’ennuies pour les playmobiles. Les valides ne comprennent souvent pas d’ailleurs. A Paris, un playmobile malvoyant s’est fait tabassé pour avoir marcher sur des peintures qu’un artiste bidon avait fait sur le sol d’une station de métro. Un autre s’est fait insulté pour avoir simplement posé les yeux sur une fille. Le playmobile, a cause d’une maladie dégénérative, a souvent un regard particulier… Bref, ces exemples fort sympathiques, ne constituent qu’une simple péripétie dans l’existence mouvementé d’un playmobile. Victime innocente des injures et du développement urbain, le playmobile devient une proie aisée pour les grands manipulateurs de ce siècle. Vous verrez au cours des textes suivants, que tout ceci n’est qu’un détail, dans d’autres situations, le playmobile met parfois sa vie en danger, en jouant les Lara Croft pour remonter d’un trou creusé en ville pour cause de travaux…

Petouse…

Une Réponse pour 'Le danger de la ville pour les playmobiles'

Suivre les commentaires avec RSS ou faire un TrackBack pour 'Le danger de la ville pour les playmobiles'.

  1. Lutinix a dit :

    le 4 octobre 2006 @ 15:47

    Pour les playmobiles, la ville est un danger de tous les instants, les playmobiles à roulettes sont sujets à d’autres soucis mais c’est aussi l’occasion de demander de l’aide à un joli garçon où à une charmante damoiselle selon les préférences 😉

Poster un commentaire